LE FORUM DU REIKI


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chants et poésies d'Afrique Noire

Aller en bas 
AuteurMessage
Corinne Bouty
Fondatrice du Forum
avatar

Féminin
Balance Chèvre Nombre de messages : 2202
Date de naissance : 12/10/1955
Age : 63
Lieu de résidence : Bordeaux
Activité : Praticienne & Enseignante en Reiki Japonais, fondatrice de l'Ecole Usui Reiki Do.
Date d'inscription : 21/01/2005

MessageSujet: Chants et poésies d'Afrique Noire   Ven 17 Aoû 2007 - 9:58

Pour les amoureux (ses) de l'Afrique, dont je fais partie !


Lamine Konté : la kora en bandoulière

Issu d’une grande famille de griots, Lamine Konté est très tôt initié à la kora et à la chanson dans la pure tradition mandingue par ses parents, dont son oncle, alors maître incontesté de sa contrée natale, Sédhiou.
Pour ce virtuose de la kora, l’instrument aux vingt et une cordes n’a plus de secrets. Digne héritier de la lignée de grands griots tels Soundioulou Cissokho, Lalo Keba Dramé, Bana Cissokho… Lamine Konté se permet même, grâce à ses recherches, de rajouter des cordes à sa kora : « Je joue avec une kora de 25 cordes, et lorsque j’ai fini d’accorder mon instrument je peux jouer avec n’importe quel autre instrument ». Lorsque vous lui parlez de solfège il vous répond que même s’il n’existe pas dans notre tradition, les airs sont fredonnés.

Il favorise, à travers des ateliers de Kor’art, des rencontres entre des virtuoses du xalam Samba Diabaré Samb, le tambour-major Doudou N’diaye Rose …

La place du griot et de la kora en Afrique

Les griots avaient une fonction de régulateur social, ils étaient les têtes pensantes des rois, les principaux artisans de l’union entre groupes sociaux, générations ; ils étaient assimilables à des aiguilles qui devaient servir à recoudre le tissu social, resserrer les liens entre les familles et par lesquels on arrivait aussi à sortir les gens de leur torpeur en rappelant les hauts faits de leurs ancêtres. Ils ont donné leur lustre à de grands empires comme celui du Mali, Gabou, Ghana, etc. Aujourd’hui encore, cette place leur revient car ils donnent matière à méditer et perpétuent la tradition.

Ses thèmes

Dans la mesure où le griot joue un rôle de « transmetteur » de valeurs, il est normal pour Lamine Konté que le thème récurrent, central, soit celui de la paix, du dialogue et de la communication.

La recherche de la paix est un préalable pour toute chose, paix en Casamance, en Afrique et dans le monde. « Na nga si nga kathia aye kayra woulou » «Asseyons nous autour d’une table pour discuter afin que revienne la paix ». « Kelle pauvreté » « lutter contre la pauvreté ». « Lundo tata, lundo naata » « un jour est parti un autre est là » ; Lamine Konté invite les générations à dialoguer. « Koba » Grenier …Pour dire qu’il faut avoir mangé pour entreprendre une action car « ventre affamé n’a point d’oreille et un sac vide ne peut tenir debout ».

Ses projets

Lamine est un traditionaliste ouvert à la modernité ; c’est pourquoi il s’investit dans l’initiation à la kora des jeunes générations qui seront imprégnées de son folklore : « Je veux réhabiliter les instruments traditionnels qui symbolisent nos différentes cultures. »

Biographie

Date et lieu de naissance : 1942 à Bantagnima (arrondissement de Marsassoum. Casamance). Ethnie : Mandingue

source : http://www.ausenegal.com/actualites/article.php?idart=78

Extrait :

Hoquet.

Et j’ai beau avaler sept gorgées d’eau
trois à quatre fois par vingt-quatre heures
me revient mon enfance dans un hoquet secouant mon instinct
tel le flic, le voyou
Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m’en

Ma mère voulant d’un fils très bonnes manières à table
les mains sur la table
le pain ne se coupe pas
le pain se rompt
le pain ne se gaspille pas
le pain de Dieu
le pain de la sueur du front de votre Père
le pain du pain

Un os se mange avec mesure et discrétion
un estomac doit être sociable
et tout estomac sociable se passe de rots
une fourchette n’est pas un cure-dents
défense de se moucher
au su
au vu de tout le monde
et puis tenez-vous droit
un nez bien élevé ne balaye pas l’assiette
et puis et puis
et puis au nom du Père
du Fils
du Saint-Esprit à la fin de chaque repas
et puis et puis
et puis désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m’en

Ma mère voulant d’un fils mémorandum
si votre leçon d’histoire n’est pas sue
vous n’irez pas à la messe dimanche avec
vos effets de dimanche
cet enfant sera la honte de notre nom
cet enfant sera notre nom de Dieu
Taisez-vous
vous ai-je dit qu’il vous fallait parler français
le français de France
le français du français
le français français

Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m’en

Ma mère voulant d’un fils fils de sa mère
vous n’avez pas salué voisine
encore vos chaussures de sales
et que je vous y reprenne dans la rue
sur l’herbe ou sur la Savane
à l’ombre du monument aux morts
à jouer
à vous ébattre avec untel
avec untel qui n’a pas reçu le baptême

Désastre
parlez-moi du désastre
parlez-m’en

Ma mère voulant d’un fils très do
très ré
très mi
très fa
très sol
très si
très do
ré-mi-fa
sol-la-si
do

Il m’est revenu que vous n’étiez encore pas
à votre leçon de violon
un banjo
Vous dites un banjo
comment dites-vous
un banjo
vous dites bien un banjo
non monsieur
vous saurez qu’on ne souffre chez nous
ni ban
ni jo
ni gui
ni tare
les mulâtres ne font pas ça
laissez donc ça aux nègres.

_________________
"Notre expiration est celle de l'Univers entier. Notre inspiration est celle de l'Univers entier. A chaque instant, nous réalisons ainsi la Grande Œuvre illimitée. Avoir cet esprit là, c'est faire disparaitre tout malheur et engendrer le bonheur." Kodo Sawaki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chants et poésies d'Afrique Noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DU REIKI :: DIVERS :: Médiathèques vivantes-
Sauter vers: